Analyse parasitaire

L'analyse des parasites est le moyen le plus fiable de déterminer la présence d'invités non invités dans le corps. Actuellement, le diagnostic peut être fait à l'aide d'analyses de sang ou de selles. Donc, aujourd'hui, nous allons parler de la façon de se faire contrôler pour les parasites.

test sanguin pour les parasites

Le danger des parasites

Les parasites sont des organismes qui utilisent une personne comme source de nourriture et lieu de vie, se localisant dans le tractus gastro-intestinal, les poumons, les muscles, les articulations

Si le nombre et la taille des parasites sont faibles, leur présence peut passer inaperçue pendant longtemps, mais la reproduction ou la croissance rapide des parasites, leur déplacement dans l'organisme au cours du cycle de vie est souvent à l'origine de graves problèmes de santé.

Par exemple, les vers ronds qui se sont accumulés dans les intestins peuvent causer de la constipation et de l'obstruction. Le ténia du taureau atteint plusieurs mètres de long et endommage gravement le tube digestif, prive l'hôte de nutriments et de vitamines. L'échinocoque forme des kystes dans les organes internes, y compris le cerveau, le foie et les poumons. La rupture d'un tel kyste peut survenir de manière inattendue, après une blessure mineure ou lors d'un examen. Le contenu du kyste peut provoquer un choc anaphylactique ou un collapsus. Les larves de Trichinella se nourrissent et vivent dans les muscles, les détruisant progressivement. Selon l'OMS, les maladies parasitaires sont responsables d'environ 14 millions de décès dans le monde chaque année.

Test sanguin pour les parasites

Le dépistage des parasites est essentiel pour tout le monde. Même dans le cas où une personne ne soupçonne pas la présence de vers dans le corps et ne s'est jamais plainte de symptômes indiquant la présence d'helminthes. Selon l'OMS, jusqu'à 100 millions de personnes par an sont infectées par des protozoaires chaque année. Au cours de leur vie, presque toutes les personnes vivant sur notre planète ont rencontré des infestations parasitaires.

Les parasites sont des organismes qui utilisent une personne comme source de nourriture et lieu de vie, se localisant dans le tractus gastro-intestinal, les poumons, les muscles et les articulations. Ils peuvent également vivre dans le sang et même affecter les yeux et le cerveau. Ils peuvent être unicellulaires, multicellulaires et protozoaires (bactéries et virus).

Les voies d'infection les plus courantes :

  • les œufs de parasites pénètrent dans le tube digestif humain avec des légumes et des fruits mal lavés, des plats de viande et de poisson insuffisamment cuits, par une eau de mauvaise qualité, si les règles sanitaires et hygiéniques ne sont pas respectées. Comme le montre la pratique, sur le pain qui se trouve sur l'étagère du magasin, vous pouvez parfois trouver des œufs de plusieurs types de parasites. De plus, certaines espèces sont transmises avec les produits à fourrure (échinococcose);
  • inhalation, relocalisation à travers la peau;
  • par les piqûres d'insectes (par exemple, les moustiques sont porteurs du paludisme) ;
  • en contact avec des personnes malades - par exemple, avec la gale.

Indications pour réussir l'analyse

Un test sanguin pour les parasites est recommandé pour les adultes et les enfants. Ce n'est que sur la base des symptômes qu'il est très difficile, voire impossible, d'identifier la présence de "résidents" indésirables dans le corps. Cela est dû au fait que les symptômes des maladies dans la plupart des cas ne diffèrent pas par leur spécificité.

Les protozoaires et les organismes affectent une personne, provoquant des manifestations allergiques, des douleurs dans le tractus gastro-intestinal, une léthargie et une faiblesse. En conséquence, vous pouvez consulter un allergologue pendant des années et traiter les ballonnements et la lourdeur de l'abdomen, sans vous douter que les vers sont à l'origine des problèmes de santé.

Chez les enfants, les helminthes peuvent retarder le développement mental et physique, ainsi que réduire la résistance aux maladies infectieuses et somatiques. Très souvent, toute la famille souffre, s'infectant constamment. Par conséquent, s'il y a le moindre soupçon, il est nécessaire de passer des tests.

L'un des tests les plus instructifs est un test sanguin. Cette étude identifie des substances spécifiques qui indiquent la présence d'invasions.

Quels tests sont nécessaires pour détecter les parasites

Détecter la présence d'helminthes dans le corps permet l'étude du sang et des matières fécales. Les parasites qui vivent dans les intestins se reproduisent à l'aide d'œufs ou de compartiments entiers contenant un grand nombre d'œufs, qui sont excrétés avec les selles. Ainsi, une personne malade devient un distributeur de parasites. L'analyse fécale est effectuée afin de détecter les œufs de vers et permet de déterminer la présence d'un helminthes et son type (oxyures, ténia, etc. ).

Étant donné que l'activité vitale active du parasite se manifeste par la libération de substances toxiques et la sensibilisation du corps, dans l'analyse, on peut voir les changements caractéristiques de la formule sanguine. Une formule sanguine complète aide à détecter une augmentation du taux d'éosinophiles et, moins souvent, une anémie. Cette étude permet de suspecter ou de confirmer la présence d'une maladie parasitaire sans préciser le type de parasite.

L'analyse fécale n'est pas toujours informative. L'absence d'œufs d'helminthes dans les matières fécales justifie l'exclusion de certains types d'helminthiases. Pour détecter d'autres parasites, un test sanguin est effectué pour les anticorps (échinocoque, opisthorchie, trichinelle, etc. ). La détermination du type de parasite aide le médecin à prescrire les examens complémentaires nécessaires ou à choisir immédiatement le bon traitement.

Des tests de dépistage des parasites peuvent et doivent être effectués en cas de suspicion d'infection (apparition de troubles caractéristiques et de problèmes de santé), les personnes qui vivent dans des zones à risque accru d'infection, les employés des garderies, l'industrie alimentaire, les membres de la famille en où une maladie parasitaire a été détectée, etc. . d.

La détection et le traitement en temps opportun de la parasitose aident à éviter les complications menaçantes et les problèmes de santé.

Les éléments suivants sont les plus couramment utilisés :

  • Immunoenzymatique, il est aussi appelé ELISA.
  • Hémoscanning du sang.
  • Analyse sérologique.
  • PCR-diagnostic du sang pour la présence de parasites.
  • Chaque analyse a ses propres caractéristiques et ne peut être prescrite que par le médecin traitant, s'il l'estime nécessaire.

Dosage d'immunosorbant lié

Avec lui, il est possible d'établir des anticorps et des antigènes dans le sang des adultes et des enfants. Autrement dit, il montre de manière assez fiable le nombre de vers parasites et leurs produits métaboliques.

Cette analyse permet non seulement de déterminer la présence d'helminthes dans le corps, mais également de retracer la dynamique du traitement ou des maladies causées par les vers. Le plus souvent, le dosage immunoenzymatique est prescrit en cas de suspicion de présence d'échinocoques dans les tissus.

Comment vérifier les parasites

La meilleure façon de tester les parasites est de faire un test de selles. La plupart des médecins ordonneront un test de selles standard si des parasites sont suspectés, mais ces tests ne sont pas aussi précis que les tests détaillés utilisés en médecine des troubles fonctionnels.

Les tests de selles standard peuvent détecter les parasites ou leurs œufs, mais ces tests sont largement limités. Le problème avec ces tests est qu'ils ne sont que marginalement efficaces. Ils ont besoin de trois échantillons de selles distincts qui sont envoyés à un laboratoire où un pathologiste les examine au microscope. Le cycle de vie des parasites est unique - il leur permet d'être dans un état intermédiaire entre l'hibernation et le fonctionnement.

Afin de détecter les parasites dans les tests standard, l'échantillon de selles doit contenir un parasite vivant, le parasite doit rester vivant jusqu'à ce que l'échantillon soit transporté au laboratoire, puis le pathologiste doit voir le parasite vivant au microscope. Bien que ce type de test puisse être important pour certains, il ne détecte pas les parasites dormants, et pour cette raison, ce type de test de selles est souvent faussement négatif.

Une analyse détaillée des fèces, utilisée dans la médecine des troubles fonctionnels. L'analyse étendue est beaucoup plus précise que l'analyse fécale standard en raison du fait qu'elle utilise la technologie de réaction en chaîne par polymérase (PRC), qui rend l'ADN du parasite plus visible. Cela signifie que le parasite peut être mort, ou dormant, mais il sera tout de même détecté lors de cette analyse.

Comme ce test utilise la technologie PCR, son succès ne dépend pas de la capacité du pathologiste à voir le parasite au microscope. Il est assez courant de diagnostiquer un parasite chez un patient dont l'analyse fécale standard n'a pas révélé le ravageur.

Beaucoup considèrent que l'analyse fécale est le test le plus fiable pour les parasites. À l'heure actuelle, ce n'est pas du tout le cas. Vous pouvez déterminer la présence d'invités non invités avec une seule goutte de sang. Pour un diagnostic précis, vous aurez besoin d'un appareil grossissant et d'une caméra vidéo.

Un test sanguin est considéré comme le plus informatif. Maintenant, ils effectuent plusieurs tests qui diffèrent dans leurs méthodes, mais ils visent tous à identifier les parasites dans le corps.

Où se faire tester

Vous pouvez faire un test sanguin pour les helminthes et les protozoaires avec des résultats fiables au centre médical, qui possède son propre laboratoire de diagnostic clinique

Vous pouvez faire un test sanguin pour les helminthes et les protozoaires avec des résultats fiables au centre médical, qui possède son propre laboratoire de diagnostic clinique. Le traitement du matériel reçu prend un minimum de temps.

Les cliniques utilisent des technologies modernes qui permettent à nos spécialistes d'effectuer un traitement professionnel des analyses et des patients - sans files d'attente et en attendant de recevoir les informations les plus complètes sur leur état de santé. Nous employons des spécialistes hautement professionnels dans le domaine de la parasitologie, qui ont une expérience réussie dans des cliniques bien connues en Europe et aux États-Unis et dont l'expérience est utilisée par des spécialistes d'autres cliniques.

Quelles maladies parasitaires peuvent être détectées à l'aide de tests

Opisthorchiase

La maladie est causée par le ver opisthorchis, qui choisit le foie, la vésicule biliaire ou le pancréas humain comme habitat. L'infection se produit après avoir mangé du poisson cru ou séché, qui est infecté par des larves d'opisthorchis. Se manifeste par une douleur intense dans la région épigastrique et dans l'hypochondre droit, des nausées, des vomissements, des étourdissements, une faiblesse, des maux de tête, une hypertrophie du foie et des douleurs.

Le sang du patient est examiné pour le nombre d'éosinophiles (leucocytes responsables de la liaison des protéines étrangères circulant dans le sang) et les signes d'anémie.

Trichinose

La trichinose est causée par trichinella. Se développe en mangeant de la viande mal cuite ou frite

La maladie est causée par la trichinelle. Il se développe en mangeant de la viande mal cuite ou frite. Se manifeste par des maux de tête, des douleurs musculaires, un gonflement du visage (en particulier des paupières), des allergies et une fièvre périodique.

Ascaridiose

Le ver ascaris peut atteindre 40 cm de long, vit dans les intestins. Les larves peuvent se déposer dans les poumons, le foie, le cœur. Il y a des cas où ces parasites sortent par la bouche, le nez ou même les oreilles. Elle peut se manifester par une dermatite atopique, une névrodermite, des allergies, une bronchite chronique, une sinusite, une hépatite, des mycoses. Ainsi que des douleurs fréquentes dans la région du nombril, une perte d'appétit, des vertiges, des évanouissements, un mauvais sommeil. L'infection se produit lorsque l'hygiène personnelle n'est pas respectée et que des fruits et légumes non lavés sont consommés.

Toxocarose

L'helminthe Toxocara chez l'homme parasite sous forme de larves qui occupent le foie, les poumons, le cœur, les reins, le cerveau, les yeux. Des cas mortels sont connus avec des dommages au cœur et au système nerveux. Se manifeste par des réactions allergiques, de l'asthme bronchique, de la fièvre, de la toux, une hypertrophie du foie, des lésions des organes de la vision avec le développement possible de la cécité.

L'infection se produit par des mains sales et des aliments contaminés.

Échinococcose

Avec ce type de maladie dans le foie, les poumons et d'autres organes internes d'une personne, des kystes se forment, qui sont formés à partir des larves du parasite. L'habitation des kystes dans le foie se manifeste par des douleurs dans l'hypochondre droit, une faiblesse, des malaises, de la fatigue, une diminution de l'activité et parfois des réactions allergiques. Lorsque le kyste est situé dans le poumon, une toux et un essoufflement apparaissent. Vous pouvez être infecté par l'échinococcose si l'hygiène personnelle n'est pas respectée.

Giardiase

Giardia sont des micro-organismes unicellulaires avec plusieurs paires de flagelles qui vivent dans la lumière de l'intestin grêle humain. La maladie se manifeste par de la diarrhée, des nausées, des vomissements, une décoloration et un grain de peau. L'infection se produit lors de la consommation d'aliments et d'eau contaminés par des kystes de Giardia.

Pour le diagnostic le plus complet, il peut être nécessaire de passer des matières fécales pour identifier les œufs d'helminthes, ainsi que de subir d'autres types de recherches. En cas de douleur dans la région épigastrique, il est également conseillé de contacter un gastro-entérologue, de faire passer les matières fécales pour l'antigène de Helicobacter pylori (Helicobacter Pilori), d'effectuer une échographie des organes abdominaux et de faire une gastroscopie.

Complications des maladies parasitaires

Lorsque le parasite vit ou meurt, des substances toxiques sont libérées dans l'organisme hôte. Ils peuvent provoquer une faiblesse, une fatigue constante, des étourdissements, des maux de tête, des nausées, une perte d'appétit. De plus, ces substances provoquent une sensibilisation du corps, ce qui provoque des allergies - éruptions cutanées, dermatite, bronchite. De nombreux parasites choisissent d'habiter le tractus gastro-intestinal humain. Lorsqu'ils sont renforcés dans les intestins, ainsi que dans la nutrition, les parasites endommagent et détruisent les cellules de la membrane muqueuse et les cellules sanguines. Des dommages importants à la membrane muqueuse peuvent se manifester par des douleurs, des nausées et des perturbations des processus de digestion et d'absorption des nutriments.

Un grand nombre de parasites (par exemple, les vers ronds), se tissant en boule, peuvent provoquer un blocage de l'intestin et une occlusion intestinale aiguë. Le risque de cette complication est particulièrement élevé chez les jeunes enfants, car leur lumière intestinale est plus étroite.

Le parasite est appelé ainsi parce que les intérêts de l'organisme hôte ne s'en soucient guère. Il prend tous les éléments nécessaires de la nourriture, privant l'hôte de nombreux nutriments nécessaires - minéraux et vitamines. Par conséquent, l'une des conséquences des maladies parasitaires est l'hypovitaminose et le béribéri, qui peuvent se manifester par une diminution de l'immunité, une détérioration de la peau, des ongles, des cheveux, etc. Une perte importante de cellules sanguines (due au parasite qui s'en nourrit) et leur formation insuffisante (due à l'hypovitaminose) entraîne une anémie. Un parasite tel que la trichinelle vit et se nourrit des muscles, ce qui provoque de fortes douleurs musculaires.

Un parasite tel que la trichinelle vit et se nourrit des muscles, ce qui provoque de fortes douleurs musculaires. Les parasites qui vivent ou se multiplient dans les voies biliaires (par exemple, l'opisthorchie) peuvent provoquer un blocage des voies biliaires, qui se manifeste par une jaunisse de la peau et de la sclère, des démangeaisons.

Les parasites sont une source de dommages chroniques réguliers aux cellules, ce qui provoque leurs modifications malignes et le développement du cancer.

Un autre danger des parasites est qu'une personne infectée devient dans la plupart des cas la cause de l'infection d'autres personnes. En conséquence, tous les membres de la famille peuvent tomber malades si l'un d'entre eux a le parasite.

Certains parasites, afin d'améliorer leur survie, ont un cycle de vie très complexe, au cours duquel ils changent de plusieurs hôtes et existent dans chacun sous la forme de diverses formes de vie. Pour l'échinocoque, par exemple, une personne est une impasse du cycle de vie et, en pénétrant dans son corps, le parasite forme des kystes et des capsules dans divers organes (cerveau, foie, poumons).

L'apparition de kystes dans le cerveau peut provoquer le développement de l'épilepsie et d'autres troubles neurologiques. De plus, les kystes sont une source de formation d'abcès dans les organes internes.

Pour vous protéger et protéger vos proches des parasites, il est nécessaire d'identifier et de traiter les maladies parasitaires en temps opportun. Un examen complet des helminthiases y contribue.

Comment se débarrasser des parasites

Une analyse détaillée des matières fécales permet d'identifier 17 parasites différents. Ainsi, lorsque le médecin découvre quel type de parasite se trouve dans le corps du patient, il lui prescrit les médicaments qui visent à détruire un certain type de parasites.

Cependant, si le parasite ne peut pas être détecté, le médecin peut prescrire des mélanges d'herbes médicinales au patient, notamment de la magnésie avec de l'acide caprylique, de la barberine, des extraits de tribulus, d'absinthe, de pamplemousse, d'épine-vinette, de busserole et de noyer noir.

Habituellement, ces ingrédients peuvent être trouvés dans une pharmacie. En produisant des bactéries intestinales bénéfiques, ces formules à base de plantes fournissent un large spectre d'action contre les agents pathogènes les plus courants trouvés dans le tractus gastro-intestinal humain.

Il est recommandé de consulter un médecin avant de commencer à combattre les parasites avec des remèdes à base de plantes, et en cas de maladie hépatique antérieure, de consommation excessive d'alcool ou d'augmentation antérieure du niveau d'enzymes hépatiques, il convient de vérifier à nouveau leurs niveaux.

Si vous soupçonnez la présence de parasites vivant dans le foie, il est prescrit de sonder et de vérifier le matériel prélevé. Si les résultats des tests ont montré la présence de ces parasites, un traitement à long terme est effectué dans un hôpital, ce qui ne conduit pas toujours à un résultat positif. Certains patients sont traités pendant des années et ne peuvent pas se débarrasser des parasites. Et il suffisait d'utiliser du poisson éprouvé et de le soumettre à un traitement thermique approfondi. Pour prévenir l'infestation parasitaire, lavez-vous toujours les mains avant de manger avec du savon et de l'eau courante, lavez soigneusement les fruits, les légumes et les légumes verts. Après le lavage, tout doit être aspergé d'eau bouillante.

Ne buvez pas d'eau provenant de sources non vérifiées et ne la faites pas bouillir. Bien faire bouillir et frire la viande et le poisson. Ne buvez pas de lait de vache non bouilli. Il est préférable de prendre des produits laitiers éprouvés et pasteurisés en magasin. N'oubliez pas d'effectuer un déparasitage préventif des animaux de compagnie, traitez-les contre les puces à temps. Débarrassez-vous des rongeurs qui vivent souvent dans les sous-sols.

Si vous avez des soupçons sur la présence d'un parasite dans votre organisme, vous devez contacter votre médecin afin qu'il vous prescrive une analyse fécale détaillée. Après tout, tout commence dans l'intestin, et l'intestin est le chemin vers la santé. Un intestin sain signifie une personne en bonne santé.